Financé par

Commission européenne (DG ECHO)

Un mécanisme d’apprentissage couvrant une large palette de thématiques

Le travail réalisé dans le cadre de l’Observatoire au  Tchad a couvert des champs d’actions variés (principalement eau et assainissement, environnement, résilience et sécurité alimentaire) ainsi que de nombreux éléments liés à la phase politique de transition du moment, tels que le rétrécissement de l’espace humanitaire, les déplacements de populations ou le retour des personnes déplacées au Tchad Oriental.

Les activités de l’Observatoire se sont principalement concentrées sur :

  • La production de connaissance : à travers des travaux de recherche opérationnelle et d’évaluation.
  • La capitalisation des connaissances et la diffusion des résultats : à travers des événements et mini séminaires de présentation de résultats intermédiaires au Tchad, en France et à Bruxelles, ainsi que la réalisation de différents supports de diffusion.
  • Le renforcement des capacités des acteurs, via la formation des professionnels sur place.

Pour faire fonctionner l’Observatoire, le Groupe URD a mis en place un bureau et une équipe à N’Djamena complétée par des experts spécialisés qui ont réalisé des missions de courte durée.

Les axes de travail de l’Observatoire, en cohérence avec le champ thématique du Groupe URD, se sont structurés autour de trois pôles principaux :

  • Architecture de l’aide et espace humanitaire – pour analyser les questions d’accès aux populations et les enjeux de structuration du système international de l’aide, sous des angles juridique, institutionnel, opérationnel et politique.
  • Crises et vulnérabilités – pour approfondir la compréhension des contextes d’intervention, des différents types de crise et des vulnérabilités spécifiques (situation de fragilité, risques socio-naturels et technologiques, etc.) selon les groupes de populations.
  • Qualité de l’aide – pour questionner les pratiques humanitaires et travailler sur les outils et méthodes développés pour en améliorer la qualité.

La Commission européenne a été le principal partenaire financier de l’Observatoire depuis début 2009 avec un soutien administratif de l’ONG Solidarités International. La Coopération française a également soutenu ce travail en 2010. Des activités spécifiques ont également vu le jour au cours de l’année 2010 grâce à la participation financière et matérielle de l’UNICEF, de la Mairie de N’Djamena et du PNUD.

 

Des évaluations ont été réalisées à la demande de certains acteurs :

En collaboration avec des doctorants de l’École Doctorale en Science Juridiques, Politiques et de Gestion de Lille, les sujets suivants ont également été étudiés :

 

Des ateliers d’échanges d’expérience et des formations ont eu lieu durant cette période, notamment :

  • Ateliers sur les « Contraintes et opportunités de l’éco-assainissement au Tchad », le 6 mars 2012 à Goz Beida, le 8 mars 2012 à N’Djamena ;
  • Atelier sur le suivi et l’évaluation, le 13 décembre 2011 à N’Djamena. ;
  • Atelier sur la gestion sociale de l’eau, le 12 mai 2011 à N’Djamena ;
  • Atelier sur la gestion des ressources naturelles et techniques de préservation de l’environnement, le 23 février 2011 à N’Djamena ;
  • Atelier sur « L’opérationnalisation des projets d’Assainissement écologique » du 14 au 16 septembre 2010 à N’Djamena ;
  • Initiation au COMPAS Qualité, 14 Septembre 2010 à N’Djamena ;
  • Formation « Intégrer l’environnement dans les programmes humanitaires », du 12 au 14 avril 2010 à N’Djamena ;
  • Atelier sur l’espace humanitaire, octobre 2009, Goz Beida, Abéché et N’Djamena.
Conférence Ndjamena

Conférence « Crise alimentaire en bande sahélienne »

 

Avant la clôture de l’Observatoire, le Groupe URD a organisé une conférence le 21 mars 2012 à N’Djamena réunissant un grand nombre de spécialistes…

Supervisé par

Bonaventure Sokpoh

Chargé de recherche Sécurité alimentaire et référent Sahel (2002-2018)

Réalisé par

Olivia Collins

Chargé de recherche, évaluation, formation (2008-2011)

Julie Patinet

Référente WASH (2009-2016)

Florence Gibert

Référente environnement