Financé par

Fonds européen de développement (FED)

Le programme « LRRD – REPI 2010 » de lien entre les phases d’urgence et de développement, financé par la délégation de l’Union européenne au Burkina Faso, a été mis en place suite à la réponse d’urgence à l’inondation de juillet 2010 financée par la DG ECHO cette même année. Il visait à appuyer les populations vulnérables et sinistrées par les inondations du 22 juillet 2010 dans les Provinces du Sanmatenga, Namentenga, et Gnagna (Région Centre Nord et Région Est). Il a duré deux ans (avril 2011 à mars 2013) et fut mis en œuvre par ACF, Christian Aid, Intermon Oxfam et Development Workshop.

Il s’est organisé autour de trois composantes :

  • La reconstitution des capacités de production (principalement agro-sylvo-pastorales);
  • La réhabilitation des petites et moyennes infrastructures en haute intensité de main d’œuvre lorsque possible (infrastructures productives et bâtiments communautaires sociaux);
  • La prise en compte de la prévention des risques dans les activités menées dans le cadre du projet, et la promotion de celles-ci et des mesures d’adaptation aux changements climatiques pour une intégration dans les politiques locales de développement.

Le Groupe URD a été chargé d’évaluer la qualité de ce programme et a réalisé des missions sur le terrain 6, 12 et 18 mois après son lancement. Ces missions ont permis de :

  • Construire et de suivre la mise en œuvre d’un cadre de suivi commun aux 4 projets financés par le programme LRRD-REPI 2010 ;
  • Renforcer le suivi de chacun des projets pour aider les bénéficiaires et la DUE du Burkina Faso à assurer un pilotage efficace et efficient ;
  • Suivre la qualité globale du programme ;
  • Capitaliser les leçons apprises de ce programme en ce qui concerne le lien entre l’urgence, la réhabilitation et le développement (LRRD).

 

Réalisé par

Bonaventure Sokpoh

Chargé de recherche Sécurité alimentaire et référent Sahel (2002-2018)